Avant d’aller dormir - S.J. Watson

Publié le par librairies-renaissance.over-blog.com

 

watson-avant-d-aller-dormir.jpg

  • L’avis de Nourhane :

 

Ce thriller est majestueusement bien écrit pour un premier roman. S.J. Watson, ce londonien ex-employé du Ministère de la Santé Britannique, a su nous tenir en haleine, et garder nos nerfs à fleurs de peau tout au long de ces 400 pages.


L’histoire est celle de Christine qui, à chaque réveil, ne comprend pas pourquoi elle n’a pas 22 ans mais 47, pourquoi elle n’est plus étudiante mais mariée à Ben, ce vieil homme qui dort à ses cotés, pourquoi des rides sont apparues sur son visage, elle qui dans sa tête n’a qu’une vingtaine d’années.

Christine est amnésique, elle se réveille avec les souvenirs d’une autre vie que la sienne, les médecins n’ont pu la guérir depuis son terrible accident de voiture survenu 25 ans plus tôt. Elle exécute les conseils du médecin qui la suit et qui est son dernier espoir. Il lui demande d’écrire un journal intime à l’insu de son mari. Même si la première page tarde à se remplir, bientôt les souvenirs affluent.

Pourquoi voit-elle, au travers de sa mémoire défaillante, une violente scène dans une chambre d’hôtel? Mais où est donc passée son amie proche Claire? Pourquoi a-t-elle disparu de sa vie? Pourquoi se voit-elle enceinte, elle qui n’a jamais eu d’enfant? Et enfin, pourquoi son médecin insiste-t-il sur l’importance de mettre Ben à l’écart de cette nouvelle thérapie? Son médecin l’appellera tous les matins pour lui rappeler l’emplacement secret du journal intime dans la maison.

Elle fouille jusqu’à trouver une clé cachée dans un fond de tiroir, à quoi sert-elle ? Que va-t-elle encore découvrir ? Que lui cache Ben ? Qui ment dans cette histoire, Ben ou le psy?

 

Le huit clos est juste comme on l’aime, épicé, malsain, étouffant, mais nous en redemandons, et nous voilà servi!

Le récit a une construction aussi bien machiavélique qu’époustouflante. Un conseil, n’ouvrez pas la première page du livre avant d’aller dormir, car c’est une nuit blanche assurée qui vous attend à l’arrivée.

 

 

  • La première phrase

 

"La chambre à coucher est étrange"


  • Un Extrait

 

"Je me lève. Je me promène dans la maison, d'une pièce à l'autre. Lentement. Je glisse, comme un spectre ; je laisse mes mains effleurer les murs, les tables, le dos des meubles, mais sans vraiment les toucher. Comment en suis-je arrivée là ? me dis-je. Je regarde les moquettes, les tapis et leurs motifs, les figurines en porcelaine posées sur le manteau de la cheminée et les assiettes décoratives disposées dans la vitrine de la salle à manger.J'essaie de me dire que tout ceci est à moi. Tout. Ma maison, mon mari, ma vie. Mais ces choses-là ne m'appartiennent pas. Elles ne font pas partie de moi"

 

 

  • La dernière phrase

"Je ferme les yeux et je m'endors"

Commenter cet article