La Sélection de Nourhane pour le Scribe

Publié le par librairies-renaissance.over-blog.com


Chers lecteurs,

Voici trois romans sélectionnés par Nourhane dont les critiques ont  été publiées dans la revue le Scribe et que nous vous recommandons vivement. N'hésitez pas à réagir et à nous faire partager vos impressions concernant ces ouvrages!

Bonne lecture!

 


images

 

Le cœur d’une autre

Tatiana de Rosnay

Aux éditions Omnibus

 

ISBN:9782259185325

 


 

Bruce est dans la quarantaine. Il est l’archétype du personnage bourru, à savoir qu’il s’agit d’une personne qu’on qualifierait de franchement désagréable et antipathique, un homme totalement dépourvu de finesse en somme.

Celui-ci souffre d’une maladie cardiaque et devra subir une opération chirurgicale très lourde. Il survivra grâce à une greffe. Fait étrange, lors de sa convalescence, il se rend compte que quelque chose en lui a changé. Comment se fait-il qu’il ne soit plus cet individu misanthrope qu’il était auparavant? D’où lui vient cet intérêt soudain pour la peinture de la Renaissance, et plus particulièrement pour ces grands maîtres de la peinture qui ont marqué leur temps ? Comment se fait il qu’il se sente soudainement submergé par autant de délicatesse et d’émotivité ? Pour quelle raison a-t-il changé de cette façon ?

Il se met alors en tête de partir à la quête de l’histoire personnelle de la donatrice. Il découvrira qu’elle s appelait Constance, qu’elle était restauratrice de tableaux, et qu’elle vouait un culte particulier envers un des grands maîtres de la Renaissance Paolo Ucello.

Cet ouvrage traite du cœur et de l’être humain. Il ne s’agit pas pour autant d’un roman de type « fleur bleue », bien au contraire. Le récit est touchant, très bien construit et nous convie à un agréable voyage entre la Suisse et l’Italie. Que découvrira donc Bruce au cours de ses investigations afin d’en savoir plus sur sa mystérieuse bienfaitrice ? Quels secrets avait-elle gardés pour elle ? L’histoire de Constance qui était restée inachevée aura-t-elle une fin heureuse grâce à la persévérance de Bruce?            

Dans les livres de Tatiana de Rosnay les murs symbolisent souvent la mémoire des hommes, en cela qu’ils renferment bien des souvenirs.  En effet, les souvenirs représentent un thème cher à l’auteur, comme en témoigne une fois de plus son dernier roman.

 

 

 


 images (1)

 

 

 

Mausolée  

Rouja Lazarova

Aux éditions Flammarion

 

ISBN:9782081210295

 

 

 

 


 

 

Mausolée est le témoignage poignant d’une enfance douloureuse décrite avec la maturité de l’auteur devenue adulte.  Celle-ci exprime toute la colère et la répugnance qu’elle éprouve pour le communisme et son incompréhension face à ceux qui en France, pays de libertés en vantent les nombreux mérites. Cet ouvrage représente également un hommage, celui rendu par une fillette en mémoire de son histoire familiale, à son père, à sa mère et à tous les membres de sa famille qu’elle n’a jamais eu l’occasion de connaître, eux aussi victimes de la terreur exercée sous le régime communiste.

Cet ouvrage relate donc l’histoire hallucinante de la Bulgarie pendant la période s’étendant de  1944 à la chute du mur de Berlin, une période sombre où régnait la terreur, où les enfants de la patrie étaient les victimes innocentes de cyniques règlements de compte. Quant à ceux qui étaient épargnés, ils étaient condamnés à traîner des vies brisées en vivant dans la peur et la frustration permanentes.

L’auteur dresse un vaste tableau de cette période, par le prisme de la terreur exercée par les dirigeants du régime , la peur omniprésente, l’arrogance du système, le mépris affiché envers les citoyens…Par la suite celle-ci décrit la période postcommuniste, comme étant une phase d’apprentissage de la liberté et d’acquisition de nouveaux réflexes, mais qui est en même temps synonyme d’hommes d’affaires corrompus et de pratiques mafieuses en tout genre. C’est dans ce contexte qu’on découvre également l’histoire de trois femmes représentant trois générations d’une même famille : Gaby la grand-mère, Rada la mère et Milena la petite fille, qui partira vivre à Paris.

Rada la mère, ose s’exposer au danger et prend de gros risques afin de coudre des modèles de vêtements occidentaux qu’elle a pu se procurer par miracle dans les catalogues allemands Burda, qui véhiculent une mode vestimentaire non-conforme aux standards imposés par le régime communiste de l’époque.

Après un séjour récent dans les Balkans, mon désir d’en connaître un peu plus sur la période  communiste m’a naturellement guidé vers la lecture de ce roman.

Un très bon roman récompensé par les lectrices de Elles.

 

 

images--3-.jpg

 

 

 

Un employé modèle

Paul Cleave

Aux éditions Sonatine

 

978-2355840333

 

Joe Middleton est une ombre et passe totalement inaperçu dans le commissariat principal de Christchurch  dans lequel il travaille comme agent d’entretien. C’est un homme plutôt simple d’esprit ,du moins c’est l’illusion qu’il donne, car Joe possède en réalité une intelligence infiniment supérieure à la moyenne. Il a des rituels assez étranges , et a pour seuls amis deux poissons rouges. Il est aussi très soumis à sa mère à qui il rend régulièrement visite .

Cet étonnant personnage mène une enquête sur le boucher de Christchurch. Celui-ci aurait de nouveau frappé. Or il est impossible que le boucher soit l’auteur de ce crime puisque le boucher de Christchurch, c’est lui… Toute ressemblance avec Dexter s’arrête là .

Le voilà donc parti  mener son enquête. Il entend reprendre l’affaire point par point et réexaminer tous les détails qui auraient échappés aux enquêteurs. Etant donné qu’il n’a aucun mal à accéder aux dossiers de la Police, il pourra facilement lever le voile sur son mystérieux imitateur.

Il doit absolument savoir de qui il s’agit et retrouver sa trace car il entent profiter de cette occasion pour lui faire endosser tous  les meurtres des autres victimes, tout serait donc réglé…

 Faire mener l’enquête par le tueur un concept sommes toutes assez original. Ce roman est plein d’humour et de dérision, avec certains passages qui ne sont pas faits pour les âmes sensibles…

Pour résumer ce livre, je dirais que tous les ingrédients sont réunis pour nous faire passer un bon moment de lecture.

 De plus, Un employé modèle est le premier roman de l’écrivain néo-zélandais Paul Cleave. Cela nous changera un peu de la littérature policière  scandinave…

 Nourhane Nabil.

 

 

Commenter cet article