Rose - Tatiana de Rosnay

Publié le par librairies-renaissance.over-blog.com

 

 

 

 

Quand on aime Paris et la littérature, vos pas vous mènent naturellement à Saint Germain des Prés. Rose le dernier roman de Tatiana de Rosnay est une ode au Paris d’avant Haussman. Celui que nous n’avons pas connu, celui sur lequel on ne s’attarde pas, mais c’était sans compter sur ce roman épistolaire. Car c’est en regardant de vieilles photos de Paris avant Haussman, prises par Charles Marville, qu’est née l’idée de ce roman.

 

Rose Bazelet est une veuve parisienne qui vivait paisiblement dans sa maison de la rue Childebert. En­1868, à l’époque du second empire, la rue Childebert se trouvait à l’intersection de la rue de Rennes et du Boulevard St Germain. Notre Rose pensait mourir dans cette maison. Mais le Baron Haussman, dans le cadre des travaux d’embellissement de Paris, en a décidé autrement.

 

Cette maison remplie d'émotions, entourée de souvenirs qui nourrissent sa mémoire, c’est la seule chose qui reste à Rose après la mort de son cher Armand. Un matin, elle reçoit une lettre du Préfet de Paris, sa maison sera rasée. Elle devra la quitter, quitter sa vie et ses amis. Le Baron Haussman a une mission : celle de faire de Paris une ville belle, magique, magnifique, propre. Pour cela, il faudra réguler le système des égouts ce qui signifie éventrer Paris, raser les maisons, déplacer des familles, priver des mémoires de souvenirs, des gens de leur maison, de leur vie. Rose refusera d’en être la victime, elle se battra, car elle l’avait promis à Armand.

 

Au travers des lettres qu'elle écrit à Armand dix ans après sa mort, Rose nous fait découvrir Paris. Le Paris de Flaubert et de Hugo, celui que lui faisait découvrir son libraire et Alexandrine, la fleuriste avec qui elle a tissée des liens d’amitié, et qui ont un amour commun pour les roses. Quand pourront-elles en reparler ?

 

Le rythme est lent mais c'est intentionel. Ce Paris où l’on prenait le temps de connaître ses voisins et ses commerçants nous est offert sans précipitation. Il est à l’opposé de celui que l’on connaît aujourd’hui. Rose en écrira des lettres à Armand, de bien belles lettres sur sa maison, car chaque pièce a son histoire. Les maisons regorgent de secrets et les murs sont imprégnés de souvenirs. Rose en a un de secret. Elle l’a gardé précieusement dans cette maison pendant 30 ans. Le temps est-il venu de le dévoiler ? Laissez-vous aller à cette lecture fluide, douce où le temps n’a plus d’emprise sur nous.

 

Nourhane Nabil

 

La sélection littéraire de Nourhane - Scribe n°146


 

 

Commenter cet article

Luna 20/09/2011 15:02


Je dois dire que j'ai eu un peu de mal avec l'histoire au début du livre, mais finalement, les quarante premières passées, ce n'a été que du bonheur !

Le personnage de Rose est vraiment extraordinaire. Elle a eu une vie comme la plupart, avec du bonheur mais aussi des malheurs et de gros, très gros regrets... Je me suis vraiment attachée à elle
:)

Plus je découvre Tatiana de Rosnay et plus j'ai envie de la lire !